FORMATION A L'ALMATHERAPIE

L'almathérapie permet de travailler sur les conséquences des psycho-traumatismes.

Ferenczi.jpg

L'almathérapie est constituée d'une part par un ensemble de techniques qui permettent de retrouver rapidement des mémoires traumatiques conscientes et inconscientes.

 

D'autre part par un ensemble de techniques de rééquilibrage et de libération de mémoires traumatiques qui s'organise autour d'une technique majeure qui est l'EFT des 4 cerveaux.

 

L'idée générale est d'aider une personne à réapprendre à utiliser toutes les zones de son cerveau lorsqu'elle est reconfrontée à son traumatisme.

 

Le Système Nerveux Autonome (SNA)

 

Le système nerveux autonome est constitué par le système sympathique et par le système parasympathique.

SNA.jpg

Le système sympathique est activé lorsque l'on est confronté à un danger et qu'il faut assurer notre survie dans un environnement hostile.

Le système sympathique mobilise l'énergie du corps pour fuir ou combattre au détriment d'activités moins essentielles comme la lutte contre les infections ou la réparation cellulaire.

Le système parasympathique est activé lorsqu'on est dans un environnement sécurisé.

Le système parasympathique permet la mise en place de processus importants : digestion, détoxification, lutte contre les microbes, cicatrisation et régénération du corps.

Traumatisme et stress chronique

 

Suite à un traumatisme, le SNA reste en hypervigilance permanente, anticipant un danger qui n'existe plus.

Le SNA étant en sympathicotonie quasi-permanente, les processus immunitaires et les processus de réparation sont ralentis, ce qui conduit à l'apparition de maladies chroniques.

Il est donc essentiel d'aider le corps à repasser en parasympathicotonie grâce à la relaxation, à la méditation et à divers procédures de gestion du stress.

jacobson.jpg
La respiration

La respiration est la technique la plus puissante pour aider à la bascule entre le système sympathique et le système parasympatique.

Reconfronté à un traumatisme, les patients ont tendance à bloquer leur respiration et il est important de les aider à respirer pour « traverser le miroir » en reconfrontant leurs peurs.

Un préliminaire à toute séance de libération de mémoires traumatiques est le réapprentissage de la respiration ventrale embryonnaire et le déblocage de plexus musculaires importants, en particulier au niveau du pelvis, du diaphragme et de la nuque

Respiration.jpg

Les différents cerveaux

3cerveaux.jpg
CerveauDroit.jpg

Bien que ce ne soit qu'une métaphore, on dit parfois que le cerveau humain est constitué de 4 cerveaux différents :

  • Le cerveau reptilien (réflexe, dans le présent, assurant la survie de l'individu)

  • Le cerveau limbique (émotionnel, utilisant la mémoire du passé, gérant les besoins et les envies)

  • Le cortex gauche (rationnel, se projetant dans le futur, contrôlant la peur et respectant l'éthique)

  • Le cortex droit (irrationnel, intuitif, en rapport avec les rêves et la création)

Traumatisme, anesthésie et hypnose

 

Les traumatismes au moment où ils surviennent sont de véritables courts-circuits qui affectent le fonctionnement du cerveau.

court-circuit-dans-le-cerveaujpg.jpg

L'expérience de dissociation que l'on expérimente lors d'un traumatisme ou d'un choc émotionnel est comparable à celle que l'on expérimente lors d'une EFM (Expérience aux Frontières de la Mort) sous hypnose ou  dans des expériences de transe (en particulier dans toutes les expériences dissociatives prônées par le Nouvel Age).

Pour se protéger l'individu traumatisé se coupe de tout ou partie de ses sensations, émotions, pensées ou intuitions.

decorporation.jpg
Traumatisme et dissociation

 

Tout traumatisme favorise donc une dissociation entre les différents cerveaux.

 

Très souvent l'individu se réfugie dans un espace restreint où il se sent plus en sécurité:

  • Pour l'un c'est le physique et les sensations et il devient un accro du sport.

  • Pour l'autre, c'est les émotions et il ne peut vivre que s'il est entouré de plein d’amis.

  • Pour l'un, c'est l'intellect et il s'enferme avec ses livres dans sa bibliothèque.

  • Pour l’autre c'est le rêve et la création et il devient un artiste déconnecté du monde réel.

 

Il faut donc aider à la réassociation des différents cerveaux pour supprimer le stress post traumatique devenu inopportun pour nous protéger d’un danger de mort qui n'existe plus.

Jung.jpg
L'EFT des 4 cerveaux

 

L'EFT des 4 cerveaux est une approche originale que j’ai développée et qui vise à la reconnexion des 4 cerveaux.

Le but est de réassocier vos différents cerveaux en restant connecté à un souvenir traumatique (viol, avortement, agression, accident, choc).

Une fois reconnectés, les différents cerveaux classent l'événement comme faisant partie du passé et il n'interfère plus alors avec votre présent ni avec votre futur.

Systeme_limbique_1.jpg
Réassociation au sein du cerveau

Au cours de la séance, on met en oeuvre des procédures qui aide le cortex associatif à se réassocier aux hippocampes et aux amygdales.

Le cortex associatif arrive alors à jouer son rôle de modérateur pour calmer le cerveau limbique des émotions resté en surcharge émotionnelle suite au traumatisme.

On aide aussi à la décharge émotionnelle et au rééquilibrage du système énergétique constitué par les méridiens de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

méridiens.jpg
Associations de techniques connues

L'EFT des 4 cerveaux fait appel à des modifications d'état de conscience, à la transe, à l'empathie, au transfert et comporte des composantes issues de techniques connues et validées pour la gestion de stress post traumatiques comme l'EMDR, l'EFT et l'hypnose.

L'EMDR

Découverte à la fin des années 80 par Francine Shapiro, l'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing littéralement désensibilisation et reprogrammation par les mouvements oculaires) est une méthode très efficace pour le traitement des stress post-traumatiques.

EMDR.jpg

Elle fait appel à des mouvements des yeux pendant la reconnection à des souvenirs traumatiques (guerre, violence, abus sexuels).

L'inconvénient de l'EMDR  est qu'elle travaille beaucoup dans le domaine des images et qu'elle fait parfois revivre aux patients des souvenirs de traumatismes en les laissant associés aux mauvais souvenirs.

Par ailleurs certains traumatismes précoces sont enregistrés sans images conscientes, par exemple les traumatismes de la conception, de la grossesse et de la naissance contrairement aux traumatismes de guerre, limitant l'utilisation de la méthode.

Principes de l'EMDR

Les principes de l'EMDR ont été découverts par hasard en 1987 par Francine Shapiro, alors doctorante en littérature.

EMDR-francine-shapiro.jpg

Un jour, alors qu'elle se promenait dans un parc, Francine Shapiro remarque que certaines pensées désagréables disparaissent d'un coup, pour ne revenir qu’avec une charge émotionnelle réduite.

Pour cela il a suffi qu'elle bouge ses yeux très rapidement et d’une certaine manière, ce qui a permis de chasser les pensées de sa conscience.

Elle décide alors de s'assurer que le procédé fonctionne chez autrui.

Elle réunit toute sortes de gens qui ont des soucis en tête et leur fait suivre du regard son doigt : les problèmes leur paraissent alors plus supportables.

Pas pour tous. Elle développe alors des procédures basées sur certains mouvements oculaires pour augmenter l'efficacité de la méthode..

Stimulation bilatérale

 

Après avoir travaillé avec environ 70 ou 80 bénévoles, elle utilise ses procédures avec un groupe de victimes de traumatismes dans un essai contrôlé randomisé, et publie ses résultats dans le Journal of Traumatic Stress en 1989.

C'est la première publication concernant ce qui est maintenant l’EMDR.

Puis elle traite des patients aveugles, avec des résultats similaires obtenus en tapotant alternativement les deux côtés du corps.

51+xeo1EfaL._SY344_BO1,204,203,200_.jpg
L'EFT

Au coeur de l'almathérapie, on retrouve l'EFT une technique psycho-énergétique intuitive de libération des émotions..

Mise au point par un ingénieur de Stanford, Gary Craig, cette technique permet d'obtenir des résultats spectaculaires dans le domaine du traitement des peurs, phobies, crises de panique.

EFT.jpg

L'EFT donne aussi de très bons résultats pour le traitement des stress post traumatiques et inclut des procédures d'EMDR.

Elle a été validée pour le traitement des états de stress post traumatiques des vétérans du Vietnam.

Origine de l'EFT : la kinésiologie appliquée

En 1965, George Goodheart, un chiropracteur formé à l’acupuncture, développe une nouvelle méthode de diagnostic et de traitement qu'il appelle la Kinésiologie Appliquée.

GoodHeart.jpg

Cette méthode utilise les liens énergétiques qui existent entre les muscles, les organes et les glandes d'une part, et les méridiens de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) d'autre part.

Réservée au départ aux chiropracteurs, cette technique sera progressivement enseignée aux kinésithérapeutes, ostéopathes, médecins et autres professionnels de la santé.

Le Touch for Health

Au début des années 70 John Thie, l'un des chiropracteurs impliqués avec George Goodheart dans le développement de la Kinésiologie Appliquée, développe avec l’accord de Goodheart le Touch for Health.

John Thie.jpg

Il s'agit d'une forme simplifiée de leur travail, destinée au grand public.

Le rêve de John Thie est que toute personne puisse avoir accès à cette technique et qu'elle soit utilisable au sein de chaque famille.

Son livre, Touch for Health, publié dès 1973, sera traduit dans plus de 35 langues et sa méthode enseignée dans plus de 50 pays dans le monde.

TFHjpg.jpg

Le Touch for Health est à l’origine du développement de ce qu’on appelle aujourd’hui communément la Kinésiologie.

La kinésiologie comportementale

La Kinésiologie Appliquée est à l’origine de nombreux développements dont la Kinésiologie Comportementale. créée dans les années 70 par John Diamond, un psychiatre australien.

JohnDiamond.jpg

La Kinésiologie Comportementale ajoute aux découvertes de Goodheart une composante intéressante : l’utilisation des points d’acupuncture dans le traitement des difficultés émotionnelles.

Diamond a également introduit dans son travail des affirmations associées à chacun des méridiens.

Il peut être considéré comme l'un des pères des thérapies basées sur les méridiens.

kinésiologie.jpg
Guérir une phobie par le tapping de points

Au début des années 80, un psychologue américain, Roger Callahan, PhD, formé en acupuncture, étudie la Kinésiologie Appliquée à la recherche de solutions pour le traitement de certains de ses patients souffrant d’anxiété et de phobies.

callaghan.jpg

Il combine ses connaissances de l’acupuncture et du test musculaire et, influencé par les recherches de John Diamond, fait une découverte clinique.

Il arrive à guérir l’une de ses patientes nommée Mary qui souffre d’une phobie de l’eau, en lui demandant simplement de « tapoter » certains points d’acupuncture.

TFT : la Thérapie du champ mental

C'est le début des recherches de Callahan qui découvre que la stimulation de certains points d’acupuncture permet de créer des changements dans les états émotionnels.

Il créé alors sa méthode appelée « Technique Callahan » ou TFT : Tought Field Therapy littéralement la Thérapie du Champ Mental.

TFT_.jpg

Il combine ses connaissances de l’acupuncture et du test musculaire et, influencé par les recherches de John Diamond, fait une découverte clinique.

Il arrive à guérir l’une de ses patientes nommée Mary qui souffre d’une phobie de l’eau, en lui demandant simplement de « tapoter » certains points d’acupuncture.

 

Invention de l'EFT

A la fin des années 80, la « Technique Callahan » est présentée dans des congrès internationaux de Touch for Health à San Diego et introduite dans les cours de TFH d’abord, puis de Kinésiologie ensuite, sous divers noms.

Psychoénergétique.jpg

Gary Craig, ingénieur passionné par le développement personnel et Maître praticien PNL, suit alors l’ensemble de la formation Callahan.
 

GaryCraig_.jpg

Un peu comme John Thie l’avait fait avec le TFH, Gary Craig décide de simplifier la Technique Callahan pour la démocratiser.

 

Il développe ainsi au début des années 90 l'Emotional Freedom Techniques ou EFT (Techniques de Libération Emotionnelle).Il développe ainsi au début des années 90 l'Emotional Freedom Techniques ou EFT (Techniques de Libération Emotionnelle).

EFT.jpg
Abandon du test musculaire

Très rapidement Gary Craig abandonne le test musculaire dans son approche.

L’EFT est aujourd’hui la « branche » de la Psychologie Energétique la plus largement connue dans le monde, celle qui a le plus d’influence.

Gary Craig écrit en 1995 le Manuel d’EFT, traduit dans de très nombreuses langues et téléchargé plus d’un million de fois à partir de son ancien site www.emofree.com, le site de Psychologie Energétique le plus visité jusqu’à sa fermeture en décembre 2009.

Le problème de la dissociation

Dans mon expérience personnelle, lorsqu'on pratique l'EFT avec des personnes polytraumatisées et que l'on s'approche du cœur de leur traumatisme, on est confronté rapidement au problème de la dissociation.

Traumapsy.jpg

Les personnes ayant vécu un traumatisme se mettent en effet spontanément en états de conscience modifiée quand elles revivent leurs traumatismes, ceci afin de se protéger.

Ces états s'apparentent à des états d'hypnose où l'attention dans le cerveau est concentrée dans certaines zones, aux détriments des autres.

hypnose.jpg

 

Anti-hypnose

Dans l'EFT des 4 cerveaux, il faut donc contrer ces états d'hypnose spontanés et obliger le cerveau à s'activer à différents endroits tout en restant au contact du traumatisme.

Le rôle de l'accompagnant est essentiel.

relation ther.jpg

Il dirige la séance avec comme but de maintenir le patient suffisamment longtemps dans chacune des zones de traitement de l'information du cerveau : sensations, émotions, pensée, intuition.

Association d'idées et écoute du corps

L'accompagnant propose des phrases ouvertes à compléter et décode en direct les ressentis du corps ramené par le patient en faisant appel au décodage biologique.

Il s'agit comme dans l’hypnose Ericksonienne, de solliciter la participation active du patient.

En court-circuitant les processus mentaux, on cherche à rétablir un dialogue avec le corps et avec l’inconscient.

Le langage du corps

Au fur et à mesure de la séance, le corps s'exprime.

CorpsParle.jpg

​Des douleurs et sensations apparaissent correspondant à des actes de fuite ou de combat inaboutis, à des pleurs refoulés, à des deuils non faits.

L'expertise du thérapeute en décodage biologique est importante pour reformuler et proposer sous forme de phrase ouverte des sentiments d'impuissance ou de révolte enfouis lors du traumatisme.

Décodage Biologique

 

Le décodage biologique est un terme générique utilisé par de nombreux thérapeutes pour qualifier leur pratique qui repose sur la conviction que la maladie est due à un choc psychologique responsable d’un conflit biologique provoquant des somatisations pouvant aller jusqu'à des lésions tissulaires.

decodage.jpg

Celles-ci peuvent être guéries en décodant le choc psychique.

 

Une fois identifié, il s'agit, dans un second temps, de trouver des solutions pour résoudre le conflit.

 

Le décodage est désigné comme biologique puisque le thérapeute part de la manifestation somatique pour remonter, par un jeu de correspondances reposant sur une pensée analogique, jusqu’à la nature du conflit qui est, elle, de nature psychologique.

 

Origines

 

Le décodage biologique est apparu en Europe dans les années 1990 avant de gagner l’Amérique du Nord, avec d’abord le Canada, et plus récemment les États-Unis.

 

Beaucoup de thérapeutes manuels (ostéopathes, ayurvédiques) ou de la parole (sophrologues, psychothérapeutes), ainsi que des médecins (homéopathes) et des kinésithérapeutes pratiquent cette thérapeutique comme méthode diagnostique (identification du conflit biologique), et ont recours à d’autres référentiels pour traiter les malades.

 

Le fondateur : le docteur Hamer

 

Le premier théoricien du décodage biologique est Ryke Geerd Hamer, médecin allemand, spécialisé en médecine interne et radiologie.

hamer.jpg

En août 1978, son fils Dirk, âgé de 19 ans, est accidentellement blessé par balle, et décède de ses blessures trois mois plus tard.

 

Peu de temps après le décès de son fils, Hamer est atteint d’un cancer des testicules.

 

L'hypothèse

 

Rapprochant les deux événements, il déduit qu'un conflit psychologique de perte d'un enfant pourrait être à l'origine d'un cancer du testicule ou de l'ovaire.

 

Son hypothèse a été construite sur une intuition nourrie par la douleur de la perte de son fils et par des rêves récurrents dans lesquels ce dernier l’encourageait à poursuivre sur cette voie.

 

Tentative de validation

 

Pour démontrer son hypothèse, qu’il étend à tous les types de cancers, il rassemble des éléments auprès de patients hospitalisés dans la clinique où il exerce en Allemagne (à Tübingen).

tubingen.jpg

Il présente les résultats sous la forme d’une thèse postdoctorale sous le titre « les 5 lois biologiques de la Médecine Nouvelle ».

 

La thèse est refusée par la Faculté de médecine de Tübingen où il a fait ses études de médecine.

 
La médecine Nouvelle

 

Il décide alors de la publier sous la forme d’un livre en 1983 et d’autres livres publiés à compte d’auteur.

 

Il crée ainsi la Médecine Nouvelle, parfois appelée méthode de Hamer, et labellisée récemment Nouvelle Médecine Germanique ® (GNM).

medecinenouvelle.jpg

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

La première loi de Hamer

 

«Tout cancer ou maladie équivalente du cancer est un programme biologique spécial bien-fondé et débute par un DHS (Dirk Hamer Syndrom), c'est-à-dire un choc conflictuel biologique extrêmement brutal, dramatique, vécu dans l'isolement.

 

Il se situe aux 3 niveaux : psychique - cérébral - organique.

 

A l'instant du DHS, c'est la teneur du conflit biologique qui détermine aussi bien la localisation du foyer de Hamer au cerveau que la localisation du cancer ou équivalent dans l'organe».

 

Retrouver puis résoudre le conflit

 

Le traitement du cancer par la GNM repose sur l’identification du conflit par la lecture des scanners cérébraux à la recherche du foyer de Hamer, ou par une anamnèse visant à rechercher le conflit dans la biographie du malade.

 

Ce dernier ayant identifié son conflit, il s'agit de trouver une solution pour le résoudre.

 

Le conflit résolu, les foyers de Hamer disparaissent et le corps se met en réparation.

foyersHame.jpg
Les successeurs de Hamer

 

Une deuxième génération de thérapeutes a relayé les préceptes de la GNM en les adaptant, en les complexifiant, et en y associant des principes ou techniques thérapeutiques puisant explicitement dans d’autres référentiels (de la psychanalyse à la génétique), aboutissant à des théories et des pratiques syncrétiques.

 

Chacune de leurs approches a été labellisée par leur fondateur dans le souci de se différencier les unes des autres et de s’écarter de la GNM.

 

La distinction avec la GNM

 

Elle porte principalement sur deux points.

 

D’une part, cette deuxième génération de décodeurs biologiques préconise de ne pas interrompre les traitements conventionnels dans leurs discours publics (site Web, conférences, écrits).

 

D’autre part, ils élaborent et théorisent des méthodes thérapeutiques pour accompagner le malade dans la résolution de son conflit, une fois que le choc a été identifié, ce qu’Hamer n’avait pas fait.

 

Léon Renard et la psycho-immunologie

 

Léon Renard, psychologue et psychothérapeute belge a beaucoup contribué, avec son ouvrage « Le cancer apprivoisé », best-seller publié pour la première fois en 1990 (Éditions Vivez Soleil), à faire connaître la méthode de Hamer.

leonrenard.jpg

Il y définit la psycho-immunologie comme l’étude des phénomènes psychiques qui préservent l’individu contre la maladie, qui l’immunisent.

 

Claude Sabbah et la « Biologie totale des êtres vivants » (BTEV)

 

Claude Sabbah, ancien médecin généraliste marseillais, crée la BTEV qu'il enseigne en France, Belgique et Canada.

sabbah.jpg

Inspirée des théories de Hamer, la BTEV explique l’origine psychique des maladies en faisant appel aussi au projet-sens (projection inconsciente des parents sur l’enfant) au cycle biologique cellulaire mémorisé (mémorisation dans les cellules cérébrales des événements et stress passés qui se reproduisent selon un cycle propre à l’individu) de Marc Fréchet, ainsi qu'à la Bio-psycho-généalogie (la maladie est le résultat de faits survenus dans les générations précédentes).

La déprogrammation biologique

Une fois les causes de la maladie identifiées par la BTEV, la déprogrammation biologique vise à mettre en application la théorie pour guérir les malades.

On y retrouve une représentation du corps-machine régulé par un cerveau-ordinateur et un psychisme-programmateur et des notions de programmation, de salves de codes erronées, de court-circuits.

Le décodeur biologique doit déprogrammer la maladie en s’aidant de la parole (évocation du conflit, programmation neuro-linguistique) et/ou de l’imagination (la visualisation, les métaphores).

 

Christian Flèche et le biodécodage

 

Infirmier de formation, Christian Flèche est le fondateur du Biodécodage ou Bio-psychothérapie.

Fleche.jpg

Il a découvert le décodage biologique en 1991 lors d’un séminaire de Hamer, mais s’est rapidement démarqué de ce dernier, ainsi que de certains de ses confrères (Sabbah).

 

Flèche met l’accent sur le caractère de thérapie du biodécodage (et pas seulement de diagnostic) qu’il inscrit dans le courant des thérapies brèves orientées vers la solution.

 

Il associe ainsi à sa pratique du décodage l’hypnose Ericksonnienne, les Cycles Biologiques Mémorisés, la Psychogénéalogie, la psychanalyse.

 

Flèche insiste particulièrement sur la complémentarité de son approche avec la médecine conventionnelle.

 

Utilisation de métaphore et de symboles

Dans l'EFT des4 cerveaux, comme dans l'hypnose non directive ou le décodage biologique, le thérapeute utilise un langage symbolique et des métaphores, avec des phrases ouvertes, pour guider l’inconscient du sujet et l’amener à trouver lui-même les solutions à ses problèmes.
 

On amène le patient à parler à la première personne pour retrouver et exprimer des émotions et des ressentis qui ont été inhibés.

Des douleurs à la nuque ou aux genoux évoquent souvent des mémoires de soumission ou d'asujettissement.

soumission.jpg

Le thérapeute propose alors de compléter une phrase ouverte telle que :

« J'ai l'impression qu'on m'oblige à, c'est comme si je devais... »

La relation thérapeutique

 

La qualité de la relation thérapeutique est fondamentale pour le succès de l'almathérapie.

Il s'agit d'effectuer un rematernage basée sur une relation de confiance, de sécurité et de réassurance.

Rematernage.jpg

On retrouve un élément clé qui fait le succès de la thérapie des schémas.

L'hypnose est de nature féminine non directive et en aucun cas masculine et directive.

La phrase clé

Le succès de l'EFT des 4 cerveaux comme de l'EFT en général repose sur le fait de trouver une phrase clé qui est la plus évocatrice possible d'un ensemble de traumatismes.

Ces traumatismes sont associés les uns aux autres comme des poupées russes avec comme racine une blessure très précoce qui remonte le plus souvent à la conception, la grossesse ou l'enfance, ou qui parfois est héritée d'un traumatisme vécu dans la lignée familiale.

poupeesrusses.jpg
L'anamnèse

Pour cela l'anamnèse est fondamentale.

Elle doit être la plus complète et la plus rapide possible, privilégier le non verbal au verbal.

L'almathérapie utilise, en dehors de l'écoute empathique de Rogers et de la reformulation de la PNL, de nombreux outils non verbaux comme le dessin, le décodage biologique des symptômes, des tests sur le corps et des examens par des appareils comme les appareils de médecine quantique ou d'électro-acupuncture de Voll.

Physioscan.jpg
Le cycle du sommeil

La durée d'une séance de rééquilibrage par l'EFT des 4 cerveaux, en dehors de l'anamnèse, est au moins celle d'un cycle de sommeil avec une première partie où le système sympathique est sollicité en reconnectant le patient à ses souvenirs traumatiques et une deuxième partie où le système parasympathique est activé en ancrant des états de ressources et de confiance face aux déclencheurs des traumas.

Cyclesommeilwebp.jpg
Le voyage de guérison

D'autres outils que l'EFT des 4 cerveaux peuvent être employés pour changer la mémoire traumatique telle que la réempreinte en PNL et le changement d'histoire de vie reformulée dans le domaine de la thérapie sous le nom de « voyage de guérison ».

VoyageGuerison.jpg
Le lieu sûr, la double dissociation

On utilise par ailleurs des techniques décrites dans l'EMDR ou dans la PNL, comme l'ancrage de mémoire d'un lieu sûr ou la pratique de la double dissociation, dans les cas où le patient se reconnecte trop longtemps à son traumatisme sans arriver à évacuer la charge émotionnelle.

Le patient aux commandes de sa libération

L'avantage des approches de l'almathérapie est de laisser le patient aux commande de la libération de ses mémoires traumatiques.

 

En particulier, si le patient ne désire pas poursuivre dans une voie suggérée, on dispose d'un panel d'autres techniques de libérations qui peuvent lui être proposées et font appel, selon la personnalité du patient, plus particulièrement au corps, ou à la parole ou à l'art ou à la réalisation d'actes symboliques.

psychomagie_.jpg